Workshop Cie Amala Dianor avec Baptiste Lenoir

Créée en 2012 à l’initiative du chorégraphe indépendant Amala Dianor, le répertoire de la compagnie comporte à ce jour plus d’une dizaine de créations dont six sont diffusées à ce jour sur l’ensemble du territoire et à l’étranger. La compagnie est soutenue depuis sa création par la Région Pays de la Loire ainsi que la Ville d’Angers. Elle est conventionnée par la DRAC Pays de la Loire depuis 2018.

L’année 2017 marque un tournant majeur dans le développement de la compagnie. En effet la saison 16/17 signe l’ouverture d’une période de partenariat avec le CDCN Pôle Sud de Strasbourg dans le cadre du dispositif ministériel d’artiste associé pour une durée de 3 années (jusqu’en juin 19). Amala a notamment reçu carte blanche pour la conception et mise en oeuvre d’un projet participatif d’envergure mobilisant un quartier strasbourgeois situé en ZEP (La Meinau) avec pour point d’orgue la création d’une pièce présentant une trentaine d’artistes (amateurs et danseurs professionnels) au plateau (Trajets Pheino-Meinau). Cette création sera présentée les 11 et 12 juin 2018 à Strasbourg. Temps de maturité d’une nouvelle recherche chorégraphique (création The Falling Stardust). Après le trio Quelque part au milieu de l’infini en 2016 et le duo Trait d’union en janvier 2018, Amala était désireux d’ élargir sa recherche et confronter son univers à celui de la danse classique et du ballet au travers d’une pièce plus ambitieuse (titre : The Falling Stardust). Cette création conçue pour neuf interprètes dont Amala, associe danseurs contemporains («hybrides» issus de la danse hip hop, africaine, contemporaine) et interprètes classiques de très haut niveau. Le fruit de leur rencontre sur le plateau (thème cher à Amala) permet de dévoiler les individus au-delà des spécificités techniques propres à chaque style de danse, vers un langage commun. Il a permis de rassembler des partenaires fidèles et de contractualiser de nouveaux soutiens : Théâtre de la Ville de Paris, la Villette, les CCN de Nantes, Belfort et Créteil, le CNDC d’Angers, la Maison de la danse de Lyon, Montpellier danse, CDCN Pôle Sud et Scènes de pays dans les Mauges entre autres. La diffusion s’inscrit dans le cadre d’une tournée régionale organisée en Pays de la Loire en janvier/février 2019 (festival Trajectoires, Le Grand R, les Quinconces, Les loges Beaupréau). Une vingtaine de dates sont programmées sur la saison 19/20 en France et à l’international.



Elargissement de la diffusion et des actions pédagogiques sur le territoire

Le travail chorégraphique d’Amala a obtenu une reconnaissance effective par des lieux de diffusion emblématiques de la danse sur le territoire tels que le Théâtre de la Ville de Paris (diffusion de 7 dates en mars 2018), Festival Suresnes cités danse (26ème édition en 2018), des CDCN (La Manufacture de Bruges, L’Echangeur), des scènes nationales et conventionnées danse (Evreux, Les Quinconces, etc…), le Théâtre national de Bretagne. Nous portons une attention particulière aux demandes d’intervention pédagogiques connexes aux dates dediffusion et nous efforçons d’y répondre favorablement à chaque fois que la disponibilités des artistes intervenants le permettent. Ce fut le cas dans le cadre d’un projet porté par Musique et danse 44 en fin d’année 2017 auprès d’une dizaine de classes sur plusieurs semaines ainsi que pour le festival Terre de danse à Bressuire en février 18 avec un groupe d’une dizaine de jeunes danseurs amateurs.

Rayonnement à l’international

La diffusion des pièces à l’international amorcée les saisons précédentes principalement sur le continent africain (Sénégal, Triennale de Danse l’Afrique danse à Ouagadougou, Angola), commence à se déployer en Europe : Breaking convention à Londres, Biennale de la danse de Charleroi, Porto, Groove n’moove festival à Genève, Summer Dance Festival à Amsterdam, Alliance française de Madrid. Sélectionnés par le Ministère parmi des compagnies françaises tous domaines confondus, la compagnie a bénéficié d’un accompagnement personnalisé au cours de l’année 2018 par le cabinet de consulting bruxellois On the Move. La compagnie est intégrée au catalogue des artistes soutenus par l’Institut français afin de monter des projets internationaux et de présenter le travail d’Amala à l’extérieur de nos frontières.



Maintien de l’implantation locale

Nous gardons en parallèle une attache forte à notre ancrage local en Anjou grâce à notre investissement dans le partenariat avec le Centre national de danse contemporaine d’Angers (participation à l’anniversaire des 40 ans du CNDC, programmation du trio Quelque part au milieu de l’infini en avril 2018, workshops auprès des élèves danseurs, des collégiens et conférence). Nous amplifierons les projets organisés dans le cadre de notre résidence de trois ans avec Scènes de pays dans les Mauges (ouvertures studio à l’occasion des créations, diffusions des créations récentes, actions d’éducation artistique et culturelle à destination depublics variés tels que les écoles, conservatoires, bibliothèques dans le cadre des projets Concordanse et The Falling Stardust).

Il est à signaler qu’en sus de l’aide financière de la Région Pays de la Loire, le Département du Maine-et-Loire a soutenu la compagnie pour la première fois en 2018 au travers d’une aide à la création dont a bénéficié Trait d’union.

www.amaladianor.com (dates de tournée, interprètes, spectacles)



Baptiste Lenoir

Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en danse classique. Il y traverse des répertoires divers tels que ceux de Serge Lifar, William Forsythe, Jiri Kylian ou Maguy Marin.



En 2016, il crée un solo introspectif sur son rapport au genre ainsi qu’un trio : The Buzzclub. Sa réflexion chorégraphique est très vite orientée sur la question des genres, ce qui l’entraîne à appréhender l’art chorégraphique comme un outil pédagogique, et persuasif, fort.



En 2017, il co-réalise le film documentaire N’avoir plus peur de danser, sur des ateliers de danse contact qu’il mène auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et d’enfants d’école maternelle. Cette expérience le sensibilise à une approche sociale et thérapeutique du mouvement.

En 2018, il est engagé par la compagnie Amala Dianor. En parallèle, il construit avec la Compagnie iel des ateliers interdisciplinaires mêlant scénographie, costumes et danse autour des stéréotypes de genre et de la représentation de soi.

©JefRabillon
En collaboration avec La Maison de la Danse






DATE

07 MARS 2020

10h00 - 13h00

ADRESSE

LADC 

22 passage Faugier

69007 LYON


CONTACT

0682606397

contact@lyonartsdancecenter.fr







<- Retour
© 2019-2020 Lyon Arts Dance Center | Design : Dreamtouch-Agency.fr. /